GALAPAGOS, les îles enchantées

GALAPAGOS, les îles enchantées

Surgies des profondeurs de l’océan Pacifique il y a quelques millions d’années, les Galápagos sont situées à 1000 kilomètres des côtes de l’Equateur. Les îles de cet archipel volcanique figurent parmi les destinations majeures dans le monde pour l’observation de la faune, et on a coutume de dire qu’elles sont un véritable laboratoire vivant de l’évolution, et en cela uniques au monde.

En effet, l’isolement de ces îles, non seulement très loin du continent mais également éloignées les unes des autres, a favorisé, grâce à la sélection naturelle, le développement d’espèces endémiques des Galápagos, mais aussi endémiques de certaines îles de l’archipel, c’est à dire qu’elles n’existent nulle part ailleurs sur la planète ! Charles Darwin, lors de son tour du monde sur le Beagle, avait fait escale en 1835 sur quelques-unes de ces îles. Ses observations sur ces espèces étonnantes ont contribué à lui inspirer par la suite sa théorie de l’origine des espèces par le moyen de la sélection naturelle.

Les iguanes marins qui vont brouter des algues à plusieurs mètres de profondeur, les tortues terrestres géantes et les tortues marines, les cormorans qui ont perdu leurs ailes, les fous à pieds bleus ou à pieds rouges qui paradent, la frégate qui gonfle sa poche écarlate sous la gorge, tout est prétexte ici à une explosion de couleurs ou à un comportement origninal… Et le saviez-vous ? il y a même des manchots aux Galápagos !

Le nom de cet archipel fabuleux vient des célèbres tortues géantes ou galápagos qui stupéfièrent les premiers visiteurs espagnols du XVIème siècle. Mais nous verrons que d’autres noms ont été donnés à ces îles, dont celui d’îles enchantées, appelées ainsi par Herman Melville, l’auteur de Moby Dick, lors des ses voyages aux Galápagos…

 

  • 00

    jours

  • 00

    heures

  • 00

    minutes

  • 00

    secondes